Contenu

Influenza aviaire - De nouvelles mesures pour préserver les élevages de volailles

 

Le dispositif de prévention des crises influenza aviaire s’est renforcé ; deux arrêtés sont parus afin de préciser les règles pour rendre les élevages moins vulnérables au virus.

Le premier arrêté définit les parties du territoire métropolitain au sein desquelles le virus de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) a une forte probabilité de se propager d’un élevage à un autre, en cas d’introduction. Au sein de ces zones à risque de diffusion (ZRD), des mesures renforcées de prévention et de biosécurité s’appliquent en fonction du niveau de risque. 539 communes de 9 départements (Gers, Landes, Loire-Atlantique, Lot-et-Garonne, Maine-et-Loire, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Deux-Sèvres, Vendée) sont intégrées dans ces ZRD. La liste des communes concernées figure en annexe de l’arrêté. Le département de la Côte-d’Or n’est pas concerné par ces ZRD. La liste des communes concernées figure en annexe de l’arrêté.

 

Lien vers l’arrêté : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044126709

Pour rappel, l’élévation du niveau de risque IAHP sur le territoire métropolitain du niveau 1 ("négligeable") au niveau 2 ("modéré") sur 3 le 10 septembre 2021 par le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation entraîne pour les détenteurs d’oiseaux des communes dites à risque particulier (Z.R.P. : ce sont des zones humides attractives pour les oiseaux migrateurs) les mesures suivantes :

  • l’enfermement des volailles ou leur mise sous filet avec réduction des parcours extérieurs ;
  • interdiction des expositions ou concours ;
  • interdiction des transports et lâchers de gibier à plumes ;
  • interdiction du transport et de l’utilisation des appelants pour la chasse au gibier d’eau.

Le département de la Côte-d’Or comporte 91 communes dans la zone à risque particulier du fleuve et vallée de la Saône et Seille, la liste détaillée est consultable en annexe III de l’arrêté du 16 mars 2016 relatif aux niveaux du risque épizootique en raison de l’infection de l’avifaune par un virus de l’influenza aviaire hautement pathogène et aux dispositifs associés de surveillance et de prévention chez les volailles et autres oiseaux captifs.

Lien vers l’arrêté : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000032320450

Le second arrêté publié définit les mesures de prévention à respecter dans les établissements détenant des volailles ou des oiseaux captifs, sur la base d’une analyse de risques (audit biosécurité). Les modalités sont adaptées aux espèces, aux types et aux modes d’élevage et à la zone géographique où est implanté l’élevage. La mise à l’abri des volailles est ainsi rendue obligatoire en période à risque, selon des modalités adaptées aux différents types d’élevages et aux différentes espèces. Cet arrêté remplace l’arrêté du 8 février 2016 en complétant les mesures de biosécurité déjà en vigueur.

Lien vers l’arrêté : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044126719

Depuis le 9 septembre, on dénombre 4 cas d’IAHP en France, dont 3 cas H5N8 dans des basses-cours ou chez des particuliers, et un cas H7N7 dans la faune sauvage.

La mobilisation de tous reste donc de mise et le respect des mesures de biosécurité primordiales.

 
 

Documents associés :