Présentation du Service national universel

Contenu

Avec le SNU, je découvre mon talent pour l’engagement ! Rejoignez l’équipe 2023

 

Les inscriptions au service national universel sont ouvertes depuis le 19 octobre 2022 sur https://www.snu.gouv.fr/

La Côte-d’Or a accueilli deux séjours de cohésion en juin et juillet 2022 (260 volontaires). Cette année trois séjours seront organisés :

  • du 9 au 21 avril 2023 (fin des inscriptions le 5 février)
  • du 11 au 23 juin 2023 (fin des inscriptions le 16 avril)
  • du 4 au 16 juillet 2023 (fin des inscriptions le 16 avril)

Le séjour de cohésion est une opportunité de vie en collectivité pour développer sa culture de l’engagement et ainsi affirmer sa place dans la société.

 

Les objectifs du SNU sont de :

  • faire vivre les valeurs de la république ;
  • renforcer la cohésion nationale ;
  • accompagner l’insertion sociale et professionnelle.

Ensuite, les jeunes effectueront une mission d’intérêt général dans le domaine de la solidarité, du sport, de l’éducation, de la culture, de la citoyenneté, de la défense, du développement durable, …).

Une continuité de l’engagement est possible : elle permettra à chaque volontaire jusqu’à ses 25 ans, de poursuivre son engagement au sein de dispositifs existants (service civique, volontariat de solidarité internationale, corps européen de solidarité, jeunes sapeurs-pompiers, cadets de la gendarmerie,…).

Pour plus d’informations, contacter les services de la DSDEN 21 :

  • Service Départemental à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports

Vous pouvez aussi consulter :



Le SNU - Ce sont les jeunes qui en parlent le mieux !

Retrouvez leurs témoignages sur les séjours de 2022


129 jeunes volontaires ont été accueillis en juin (originaires de Paris, du Val de Marne, du Territoire de Belfort et du Doubs) et 134 en juillet (originaires du Doubs, du Val de Marne et de la Seine-Saint-Denis et du Jura) au lycée des Marcs d’Or à Dijon.

Ces séjours de cohésion sont pour ces jeunes volontaires un moment où ils partagent des valeurs et des expériences avec d’autres jeunes qu’ils découvrent dans un lieu qu’ils ne connaissent pas.

« Le SNU est un moyen de me rendre fier en me disant que j’ai assumé une partie de mon rôle de citoyen » « L’engagement, c’est l’envie irrépressible de protéger, de défendre ce en quoi nous croyons » « L’engagement au SNU c’est quoi ? Pour ma part, l’engagement c’est donner de soi pour les autres. En retour, l’engagement m’apprend la tolérance. » Voici des extraits des petits textes lus par 5 jeunes lors d’une cérémonie de clôture et qu’ils avaient préparé au sein de leur maisonnée.

Ce séjour de cohésion, phase 1 du dispositif du Service National Universel s’adresse à tous les jeunes français âgés de 15 à 17 ans, qui souhaitent s’investir dans une société de l’engagement, bâtie autour de la cohésion nationale. Il a pour objectifs de faire vivre les valeurs républicaines, renforcer la cohésion nationale, développer la culture de l’engagement et accompagner les jeunes dans l’insertion sociale et professionnelle.

La Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale qui organise le séjour dans le cadre d’un accueil collectif de mineurs a pu s’appuyer sur la forte mobilisation du service jeunesse et sports d’une part mais aussi sur une équipe d’encadrants confirmés et très engagés avec à leur tête les chefs de centre Denis Augé et Sylvain Toulouse. Ceux-ci avaient préparé un programme d’activités très riche liées aux 7 thématiques obligatoires du cahier des charges : sport, autonomie, connaissance des services publics, accès aux droits, promotion de la santé - citoyenneté, institutions nationales et européennes - culture et patrimoine - découverte de l’engagement - défense, sécurité et résilience nationale - développement durable et transition écologique.

Sorties VTT dans le parc de la Combe à la Serpent, sortie détente au lac Kir, jeux sportifs variés et inclusifs, initiation à l’escalade, sorties ludiques accrobranches, visite du centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine à la cité de la gastronomie, du musée des Beaux-Arts, de la ville de Dijon, de Beaune, des hauts lieux de mémoire (parcours de Mémoire de Chenôve, historial de la mémoire et de l’amitié franco-américaine de Beaune ..) ont été au programme des deux semaines. Les partenaires associatifs (maison des associations, missions locales, Pep, ligue de l’enseignement, aroéven, IREPS.. ) mais aussi la banque de France, la maison de l’Europe et les partenaires institutionnels (les armées, 511 Régiment du Train d’Auxonne, gendarmerie, police, pénitentiaire) ont eu également l’occasion d’intervenir auprès des jeunes pendant le séjour.

Une troupe de théâtre est venue en visite et les volontaires ont eu l’opportunité d’assister à des représentations de la Minoterie. Un poète a pu les accompagner dans la préparation du travail d’éloquence. Un forum de l’engagement organisé sur une journée a pu préparer les jeunes à la phase 2 du SNU où tous devront effectuer leur mission d’intérêt général au sein d’une association, d’une collectivité, d’un club sportif.

Au cours de ce forum, les corps en uniforme ont présenté leurs différents métiers aux volontaires. De nombreuses associations sont intervenues ; la maison des associations a proposé un escape game sur l’engagement et des jeunes en service civique ont pu intervenir auprès des volontaires pour évoquer le volontariat international. L’investissement de tous les intervenants a contribué indéniablement à la réussite du séjour.

Toutes ces activités sont articulées autour d’un projet éducatif et pédagogique : Agir comme citoyen-ne français-e et européen-ne conscient-e de ses responsabilités et s’ouvrir à tous les possibles au plan personnel et professionnel.

Le fil rouge : Dijon capitale politique et administrative d’un duché, d’un département, d’une région, d’une métropole. La ville est le lieu de formes multiples de l’engagement civique qui sont à découvrir. Des problématiques simples liées à la citoyenneté (pourquoi, comment et avec qui agir comme citoyen dans la cité ?) ont pu être débattues au cours des conseils de démocratie interne qui ont eu lieu chaque soir et au cours desquels les volontaires ont eu l’occasion d’échanger sur un thème d’actualité ou sur une situation vécue dans la journée.

Sur le séjour de juillet, des travaux étant réalisés au réfectoire des Marcs d’Or, la restauration a été assurée par l’ESAT habilis des Pep et les jeunes volontaires ont pu prendre leurs repas dans les locaux de l’IME.

Les jeunes arrivés sans se connaître sont repartis les yeux rougis, tristes de quitter leurs camarades et tuteurs avec qui ils ont pu nouer des liens très forts. L’objectif de cohésion et de mixité sociale a d’ores et déjà été largement atteint.

 
 

Documents associés :