Les procédures collectives

Elles font peur et leur fonctionnement est assez opaque pour les agriculteurs. Les procédures collectives sont gérées par le tribunal, garant de l’équité de traitement et de la neutralité.

La plus connue est la liquidation judiciaire, qui intervient lorsque l’exploitation n’a plus aucun espoir de parvenir à être de nouveau viable. Mais le redressement judiciaire n’aboutit pas à une liquidation systématique. A l’issue d’une période d’observation, il peut décider que l’exploitation peut se rétablir, et aboutir à un plan de redressement qui va jusqu’à une durée de 15 ans.

A lire dans cette rubrique