Focus sur trois mesures pour l’emploi

Contenu

Trois mesures pour l’emploi

 

Le Gouvernement a fait de la lutte contre le chômage, notamment celui des jeunes, l’une de ses priorités d’action. Outre les contrats uniques d’insertion, qui favorisent le retour à l’emploi des demandeurs d’emploi de longue durée, les emplois d’avenir, mis en place fin 2012, proposent des solutions d’insertion professionnelle aux jeunes sans emploi.

Enfin, les acteurs locaux se sont également fortement mobilisés autour de la question de l’emploi depuis quelques années, et ont lancé des expérimentations innovantes, dont la Plate-forme dynamique d’accès à l’emploi, dont le bilan a été réalisé fin 2014.

Les contrats uniques d’insertion

Ils permettent d’insérer dans l’emploi des demandeurs d’emploi, inscrits depuis au moins 12 mois, grâce à une prise en charge de 60 % du SMIC pour les embauches dans le secteur associatif ou public (contrat CAE) ou de 20 % du SMIC pour les recrutements en entreprises (contrat CIE), ce taux pouvant être porté à 40 % dans certaines conditions (embauche sous contrat à durée indéterminée d’un demandeur d’emploi de plus de 50 ans ou inscrit à Pôle Emploi depuis plus de 24 mois…).

Au 31 décembre 2014, ce sont, en cumul sur l’année, 2 530 personnes qui ont bénéficié d’une embauche en CAE en Côte-d’Or et 420 personnes pour le CIE.

A l’embauche, 38 % des bénéficiaires de ces contrats aidés avaient plus de 50 ans, et 40 % étaient au chômage depuis plus de deux ans (jusqu’à 46 % pour les CAE).

Les emplois d’avenir

Les emplois d’avenir ont été créés par la loi du 26 octobre 2012 afin de proposer des solutions aux jeunes sans emploi, peu ou pas qualifiés, et de leur ouvrir l’accès à une qualification et à une insertion professionnelle durable.
Le dispositif ainsi mis en place est organisé autour de trois idées-force :

  • une action orientée prioritairement vers les jeunes sans diplôme ou peu diplômés, qui bénéficient ainsi d’un accès à l’emploi, d’un accompagnement de proximité par la Mission locale et de formations utiles au poste occupé.
  • les recrutements peuvent se faire en collectivités, associations, ou dans le secteur privé ; l’aide de l’Etat est égale à 75 % du SMIC dans le secteur non marchand et à 35 % du SMIC pour les embauches en secteur marchand
  • les entreprises ont désormais largement accès à ce dispositif ; depuis février 2015, les secteurs de la construction et du commerce et réparations automobiles peuvent également recruter des jeunes en emplois d’avenir.

En Côte-d’Or, ce sont 767 jeunes qui ont pu, grâce à ce dispositif, retourner à l’emploi en 2014 ; parmi eux, 25 % résidaient en Quartiers Politique de la ville et 35 % ne possédaient aucun diplôme.

Les métiers les plus exercés par les jeunes en emploi d’avenir en Bourgogne sont :
1) personnel polyvalent des services hospitaliers
2) animation de loisirs auprès d’enfants ou d’adolescents
3) maintenance des bâtiments et des locaux
4) entretien des espaces verts
5) nettoyage de locaux

La plate-forme dynamique d’accès à l’emploi

Initiée en 2011 sur le Bassin dijonnais à l’initiative de la Maison de l’emploi, cette démarche, visant à faciliter en 2014 les recrutements dans les secteurs du BTP, des services à la personne, de l’hôtellerie-restauration, s’est organisée autour de deux volets :

  • dynamiser des demandeurs d’emploi très éloignés du marché du travail ; en 2014, sur les 72 personnes qui ont bénéficié de ce dispositif, 40 sont retournées à l’emploi.
  • donner le coup de pouce nécessaire à des demandeurs d’emploi ne connaissant pas de freins (problèmes de santé, mobilité…) au retour à l’emploi, avec une période de formation de 6 semaines, puis un « coaching à l’emploi » pendant 8 semaines. Sur les 41 personnes entrées dans ce dispositif, 22 personnes sont retournées à l’emploi en 2014.

Cette démarche a permis de mobiliser un large partenariat, fédéré par la MDE du Bassin dijonnais, notamment le Grand Dijon, Pôle Emploi, mission locale, PLIE, des organismes financeurs de formation, des entreprises, qui ont contribué de façon performante à son succès.