Contenu

Sécheresse en Côte-d’Or

 


Le suivi hydrologique, réalisé en continu par les services de l’État, a mis en évidence une aggravation de la situation avec le franchissement des seuils :

  • d’alerte sur 4 bassins versants du département ;
  • d’alerte renforcée sur 10 bassins versants du département ;
  • de crise sur 2 bassins versants du département.
 

Les prévisions météorologiques pour les semaines à venir et surtout le faible niveau des nappes phréatiques imposent à tous le maintien de la vigilance pour une gestion économe de la ressource en eau.

Dans ce contexte, outre le renforcement de la mise en œuvre des mesures dites particulières sur 16 sous-bassins versants, les mesures de restrictions générales continuent de s’appliquer aux particuliers et aux collectivités sur l’ensemble du département.

La situation est la suivante :

  • seuil d’alerte pour : la Tille amont, la Nappe de Dijon-Sud, l’Ouche amont et l’ Arroux ;
  • seuil d’alerte renforcée pour : la Saône, la Vingeanne, la Vouge, la Bouzaise, la Seine, la Bèze, la Tille aval, le Serein, l’Armançon et la Laignes ;
  • seuil de crise pour la : la Biètre et l’Ource.

Sur ces bassins, des mesures de restriction d’usage s’appliquent aux activités agricoles, industrielles, aux golfs ainsi qu’à la navigation fluviale et aux étangs.

Les mesures générales de restriction qui intéressent principalement les particuliers et les collectivités sont maintenues en place sur l’ensemble du département. Elles ont pour objectif essentiel de garantir l’alimentation en eau potable des populations. Elles doivent également appeler l’attention de chaque usager, y compris les plus faibles consommateurs sur la rareté de l’eau et inciter les consommateurs les plus importants à s’engager dans des démarches d’économie.

La Préfète de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfète de la Côte-d’Or a ainsi signé un arrêté préfectoral de constat de franchissement de seuil le 10 août 2017.

 
 

A lire aussi :