Contenu

Un étiage des cours d’eau tardif imposant un renforcement de la vigilance et une gestion économe de la ressource en eau

 

Après un hiver et un printemps déjà secs, la période de canicule récente a renforcé la baisse rapide des niveaux constatée dans les cours d’eau du département.

Les prévisions météorologiques pour les semaines à venir et surtout le faible niveau des nappes phréatiques imposent à tous une gestion responsable et économe de la ressource en eau en ce début d’été.

Le suivi hydrologique, réalisé en continu par les services de l’État, a mis en évidence le franchissement des seuils d’alerte sur 7 des 16 bassins versants du département.

 

Dans ce contexte, outre la mise en œuvre des mesures dites particulières sur ces 7 sous-bassins versants, les mesures de restrictions générales qui s’appliquent principalement aux particuliers et aux collectivités ont été déclenchées sur l’ensemble du département. Ces mesures, adaptées à la situation observée, concernent par exemple l’arrosage des potagers et massifs de fleurs ou le lavage des voitures à domicile.

La préfète de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfète de la Côte-d’Or a ainsi signé un arrêté préfectoral de constat de franchissement de seuil le 23 juin 2017.

  • arrêté préfectoral du 23 juin 2017, portant constat de franchissement de seuils entraînant la limitation provisoire de certains usages de l’eau sur une partie du territoire du département de la Côte-d’Or et des mesures générales de restriction sur l’ensemble du territoire de la Côte-d’Or.
  • communiqué de presse