Contenu

Prévention contre la canicule

 

Depuis 2013, le nouveau plan canicule comporte dorénavant quatre niveaux :

  • niveau 1 « Veille saisonnière », activé du 1er juin au 31 août (si la situation le justifie possibilité d’une alerte en dehors de cette période) ;
  • niveau 2 « Avertissement chaleur » (nouveau niveau), répond au passage en niveau jaune de la carte de vigilance météo. Il correspond soit à un pic de chaleur limité à un ou deux jours, soit à une approche des seuils de température qualifiant la canicule (indices bio-météorologiques fixés en Côte-d’Or à 19° pour la température nocturne et à 34° pour la température en journée relevées à la station de Dijon-Longvic). Il s’agit d’un niveau de veille renforcé destiné à anticiper et/ou à préparer les mesures graduées à mettre en place telles que des mesures d’information et de communication ciblées ;
  • niveau 3 « Alerte canicule » (remplace le niveau MIGA), répond au passage en niveau orange de la carte de vigilance météo. Niveau déclenché par le Préfet, sur la base d’une évaluation des risques météorologiques et sanitaires avec les services concernés ;
  • niveau 4 « Mobilisation maximale » répond au passage en niveau rouge de la carte de vigilance météo. Niveau déclenché au niveau national par le Premier Ministre sur avis des Ministres de l’intérieur et de la santé, en cas de vague de chaleur intense et étendue sur une large partie du territoire, associée à des phénomènes dépassant le champ sanitaire (sécheresse, délestages électriques, saturation chambres funéraires…). En fonction de la situation locale, le préfet peut également décider d’activer ce niveau.

Le plan de gestion canicule de la Côte-d’Or s’appuie sur les dispositifs suivants :

  • Dispositif de prévention
    • sensibilisation des personnes à risque et information des professionnels
    • repérage des personnes à risque isolées
    • rafraîchissement des personnes sensibles dans les établissements de santé et hébergeant des personnes âgées
    • mesures vis-à-vis des personnes âgées ou handicapées isolées
    • mesures organisationnelles dans les maisons de retraite et les établissements de santé
    • mesures pour les personnes sans abri
    • recherche et expertise
  • Dispositif de surveillance sanitaire et environnementale
    • un système d’alerte basé sur des données météorologiques
    • un réseau de surveillance et d’alerte basé sur des données sanitaires
    • une procédure de vigilance météorologique
  • Dispositif d’accompagnement
    • recensement des personnes à risque
    • création de pièces rafraîchies
    • soutenir les services d’urgence
    • mesures d’amélioration des soins gériatriques
    • planification du dispositif d’organisation interne des établissements de santé

Le préfet de Région prête son concours aux préfets de Département dans les domaines suivants :

  • il s’assure du bon fonctionnement des dispositifs de soutien et d’expertise des services régionaux (ARS, CIRE)
  • il met en place, en liaison avec la Zone de Défense, et à la demande du ou des préfets de département, une cellule régionale d’appui
  • il organise sur demande des préfets de département les actions de concertation qui pourraient s’avérer nécessaires.
 
 

A lire aussi :