Présentation du Service national universel

Contenu

Le Service national universel

 

Le SNU : un projet d’émancipation et d’engagement des jeunes

Il se déroule en trois temps :

 

1. Le séjour de cohésion

Tous les jeunes français âgés de 15 à 17 ans (nés entre le 2 juillet 2003 et le 20 avril 2006) qui le souhaitent sont invités à s’inscrire sur snu.gouv.fr


Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 20 avril 2021

Le SNU s’adresse à tous les jeunes (filles et garçons), les lycéens, les apprentis, les jeunes travailleurs et les jeunes sortis du système scolaire. Des adaptations pourront être mises en place pour les volontaires en situation de handicap.

Le séjour de cohésion aura lieu du 21 juin au 2 juillet 2021, il concernera environ 200 volontaires par département. Les jeunes seront hébergés en internat dans un département autre que celui d’origine ; compte-tenu du contexte sanitaire, la mobilité sera prioritairement régionale.

La direction du centre est assurée par une équipe composée de trois cadres expérimentés. Le taux d’encadrement prévu est important : un encadrant pour 7 jeunes. Ils sont présents en permanence au sein du centre d’accueil et assurent à ce titre la sécurité des jeunes. Ces encadrants seront issus de l’éducation populaire, de l’éducation nationale et des corps en uniforme.

Les activités partent de l’expérience des volontaires et sont largement ouvertes à la mise en situation. Si elles peuvent prendre des formes diverses, elles sont systématiquement – à l’exclusion des bilans de santé et de compétences individuels – collectives et participatives : activités physiques, visites sur sites, témoignages d’autres jeunes engagés, échanges avec des témoins et des experts. Les activités sont construites sur des principes de pédagogie active et d’éducation non-formelle, inspirées des organisations d’éducation populaire et du scoutisme.

Les protocoles sanitaires en vigueur, notamment appliqués pour les accueils collectifs de mineurs, seront mis en place dans les centres SNU.

Tous les frais inhérents à la mise en œuvre du SNU sont pris en charge par l’État : transport, alimentation, activités, tenue…


2. La mission d’intérêt général

Chaque jeune effectue une mission d’intérêt général de 12 jours (ou 84 heures perlées) auprès d’associations, de collectivités territoriales, d’institutions, d’organismes publics, ou encore auprès de corps en uniforme. Les missions seront préparées dès le séjour de cohésion.


La mission d’intérêt général doit s’inscrire dans une des neuf thématiques suivantes :

  • défense et mémoire ;

  • sécurité ;

  • solidarité ;

  • santé ;

  • éducation ;

  • culture ;

  • sport ;

  • environnement et développement durable ;

  • citoyenneté

3. L’engagement

Les jeunes peuvent ensuite, s’ils le souhaitent, poursuivre leur engagement pour une durée de 3 mois minimum au sein de dispositifs existants (jeunes sapeurs-pompiers, cadets de la gendarmerie, service civique, bénévolat au sein d’associations ou de collectivités en lien avec la solidarité et le sport, l’éducation, la culture, la citoyenneté, le développement durable, l’environnement, …).

Plus d’information