Rénovation urbaine

Contenu

LE PROJET DE RENOVATION URBAINE DU GRAND DIJON

 

Cet article présente le projet de rénovation urbaine du Grand Dijon, les quartiers concernés et cite pour exemple d’enjeux communs le projet de tramway.

 
  • Présentation
    Le projet de Rénovation Urbaine (PRU) du Grand Dijon est un projet d’ampleur importante (investissement total de 288 millions d’euros sur la période 2005-2011) concernant 6 quartiers de l’agglomération dijonnaise avec des niveaux d’intervention très différenciés, qui pour l’essentiel reflètent leur taille et le caractère prioritaire (au sens de géographie de la politique de la ville) de deux de ces quartiers (les Grésilles à Dijon e le Mail à Chenôve).
  • Quartiers concernés par le projet :
    Le PRU concerne 6 quartiers dans 5 communes de l’agglomération :
    • Les Grésilles (quartier prioritaire)
    • Fontaine d’Ouche à Dijon
    • Le quartier du Mail (quartier prioritaire) à Chenôve
    • Le Belvédère à Talant
    • Le centre-Ville à Quetigny
    • Le Bief du Moulin à Longvic
  • Ces quartiers connaissent des situations hétérogènes :
    Compte tenu de leur taille et de leur localisation très différentes, ces 6 quartiers présentent un large panorama de ZUS (Zone Urbaine Sensible) :
    • Une ZUS d’assez grande taille, bien positionnée dans le cœur de l’agglomération comme les Grésilles à Dijon ;
    • De petites ZUS de communes périphériques de l’agglomération : Longvic étant la plus enclavée, mais également la plus petite en nombre d’habitants ;
    • Une ZUS de grande taille mais plus périphérique et qui représente une large partie de la commune (Le Mail à Chenôve caractéristique des « Grands Ensembles » compte environ les deux tiers de la population de la ville de Chenôve) ;
    • Un quartier non classé en ZUS (Fontaine d’Ouche) mais concerné par le PRU au titre de l’article 6 (transformation des quartiers fragiles classés en Zones Urbaines Sensibles (ZUS) ou présentant les mêmes difficultés socio-économiques).
  • Enjeux communs
    La conduite de projet fortement décentralisée laisse une large place aux communes dans le pilotage des projets, organisation cohérente avec la diversité et l’éloignement des quartiers entre eux.
    Cependant, la transversalité dans la conduite de ce projet est renforcée car un certains nombre d’enjeux communs ne peuvent être traités au seul niveau d’un quartier, comme par exemple :
    • Le projet de tramway, qui concerne directement trois quartiers (les Grésilles à Dijon, le Mail à Chenôve et le Centre-Ville à Quetigny) : l’arrivée du tramway constitue un levier de mutation très fort et doit donc inciter à poser la question de l’attractivité de ces quartiers par rapport à l’agglomération dans son ensemble.

Pour en savoir plus :
Consultez le site de l’ANRU
Téléchargez :