Contenu

Depuis le 1er juin 2015 tous les jeunes de moins de 25 ans peuvent s’engager en service civique (...)

 

Mercredi 3 juin, le préfet Eric Delzant est allé à la rencontre de jeunes engagés sur la thématique du lien intergénérationnel à l’EPHAD de Belfontaine (Fontaine les Dijon).

Levier essentiel de citoyenneté, le service civique a pour ambition première d’offrir aux jeunes l’opportunité de donner de son temps à la collectivité et aux autres, à travers une expérience formatrice et valorisante tout en renforçant la cohésion nationale et la mixité sociale. C’est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, sans condition de diplôme. C’est aussi un moyen pour les jeunes de s’insérer dans la vie professionnelle : dans les 6 mois suivant leur mission, plus de 75% des jeunes trouvent un emploi ou intègrent une formation.

 

En Côte-d’Or, début mai 2015, 148 organismes sont ou ont été agréés au titre de l’engagement de service civique. Depuis septembre 2010, près de 1000 jeunes ont été accueillis en service civique, soit 52 % des volontaires de Bourgogne (1885 jeunes).

Eric DELZANT, Préfet de la région Bourgogne, Préfet de la Côte-d’Or, a tenu à mettre en lumière quelques jeunes et organismes engagés dans ce service civique.

Cela a été l’occasion pour lui de rappeler tout l’intérêt que représente pour un organisme l’accueil d’un jeune en service civique : renforcer son équipe, mettre en place un projet nouveau, monter en compétences le tuteur du volontaire, dynamiser un projet associatif….

Pour en savoir plus : plaquette de présentation à l’attention des organismes recruteurs

Il a été accueilli à l’EHPAD par Mme ERARD, présidente de Binôme 21 et M. DEFAUX, Directeur de l’EHPAD.

Une séquence animée par Tania SUMI, animatrice, et Sophie CHEVALLIER, jeune volontaire en service civique, en direction de 20 personnes âgées lui a été présentée. Elle a pour objectif de maintenir l’autonomie des résidents, d’éviter les troubles cognitifs en travaillant sur les gestes du quotidien et de discuter sur les actualités et les thèmes de société.

Les dirigeants de trois associations fortement mobilisées sur le service civique en Côte-d’Or, accompagnés de volontaires en service civique, étaient présents : Binôme 21, Ligue de l’Enseignement et Unis Cités.

Voici quelques témoignages recueillis à cette occasion :

Amélie, Service civique à Unis-Cité  : « J’étais perdue dans mes études. Le service civique m’a beaucoup aidé. Je sais désormais que c’est dans le domaine social que je veux travailler, notamment auprès des personnes âgées. »

Alexandre, Service civique à la Ligue de l’enseignement : « Je suis encore étudiant et le service civique que j’effectue dans le cadre de mon stage me permet de conforter mon projet professionnel futur. En effet je veux travailler dans les activités de loisir et ma mission à la base de plein air d’Auxonne me permet de m’y préparer. »

Lucas, Service civique à Binôme 21  : « Depuis deux ans, je cherchais un apprentissage dans l’électricité (je le cherche toujours d’ailleurs et je lance un appel… je serai disponible en novembre). Ne le trouvant pas et ayant du temps libre, j’ai eu envie de m’engager, d’être utile. Et je ne regrette pas cette mission ! »

Le Préfet Eric Delzant a noté les suggestions qui lui ont été faites (par exemple plus de souplesse pour un renouvellement du contrat pendant 6 mois, notamment pour les jeunes en décrochage scolaire afin qu’ils retrouvent confiance) et a insisté de son côté sur la nécessité de doubler le nombre de missions proposées tout en veillant à la qualité de celles-ci.

Voici quelques éléments de son intervention :

« Pour se développer, la société française a besoin d’une jeunesse solidaire, créative, généreuse, et engagée. Et de leur côté, pour croire en l’avenir, les jeunes ont besoin d’une société qui les écoute, les encourage et reconnaisse leur capacité d’initiative et leur sens des responsabilités.
(… ) Créé par la loi du 10 mars 2010, le Service Civique est un engagement qui permet à tous les jeunes de 16 à 25 ans de s’investir dans une mission d’intérêt général auprès des associations et organismes publics qui œuvrent pour des causes qui nous concernent tous : humanitaire, solidarité, santé, lutte contre les exclusions et la pauvreté, éducation/loisirs pour tous, environnement, intervention d’urgence….
Le service civique est :

  • un acte de confiance dans la capacité de notre jeunesse à servir l’intérêt général ;
  • et le catalyseur de l’engagement pour une génération qui puisse davantage s’investir dans la vie associative, syndicale, ou politique.

L’accomplissement du service civique est un atout maître dans le parcours d’un jeune. Après une période de formation citoyenne, d’un accompagnement par tutorat, le volontaire qui termine sa mission sera, en effet, destinataire d’une attestation de service civique. Cet engagement de service civique pourra ainsi être valorisé dans son cursus universitaire, lors d’une recherche d’emploi ou l’accès à une validation des Acquis d’Expérience (VAE).
(…)
L’objectif poursuivi par le Gouvernement est de mettre en place un service civique massif en permettant à 70 000 jeunes d’être volontaires sur l’année 2015. Ce chiffre sera porté à 150 000 en 2016 et à 170 000 en 2017.

Pour atteindre cet objectif, ce sont 61 millions d’€ qui viendront abonder, dès cette année 2015, le budget de l’Agence du service civique.

En Côte-d’Or, l’objectif fixé est :

  • d’augmenter le nombre de missions au sein des collectivités territoriales et des services de l’Etat ;
  • de mobiliser et atteindre les jeunes écartés du dispositif, en particulier ceux qui sont issus des quartiers prioritaires de la ville (QPV) et des zones de revitalisation rurale (ZRR) ;
  • de développer les champs d’activités qui accueillent peu de volontaires en Côte-d’Or (mémoire/citoyenneté, santé, développement international et action humanitaire) ;
  • de mettre en place une communication autant à destination des structures d’accueils que des jeunes.

Au-delà de ces cibles, un travail a déjà été entrepris par la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de la Côte-d’Or, pour mettre en valeur et privilégier les missions d’intérêt général de qualité. Il s’agit de piloter cette offre par une démarche de qualité des projets présentés pour le territoire et la communauté de vie : il s’agit de trouver des missions qui font véritablement sens.
(…)
La jeunesse est attentive à nos débats, à nos actes et nous devons lui montrer que nous sommes capables de construire un projet d’avenir pour elle où responsabilité rime avec volonté et où projet rime avec solidarité. »

 
 

Documents associés :