Contenu

Appel à projets MILDECA 2021 départemental et régional

 

Créé en 1982, placée sous l’autorité du Premier ministre, la MILDECA a vocation à soutenir et développer tous projets permettant de lutter contre la consommation de drogues et les conduites addictives (produits licites et illicites).

Elle coordonne les actions de l’État sur les territoires et contribue financièrement aux programmes d’actions grâce à un fonds alimenté par le produit des avoirs criminels définitivement confisqués au moment du jugement de condamnation.

Les critères de soutien financier sont définis par un plan gouvernemental et une feuille de route régionale. En effet, au niveau régional et départemental, la politique interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives est relayée par les préfectures de région et de département.

 

Pour la période 2018-2022, le plan gouvernemental compte 6 grandes priorités :

  • Protéger dès le plus jeune âge ;
  • Mieux répondre aux conséquences des addictions pour les citoyens et la société ;
  • Améliorer l’efficacité de la lutte contre le trafic ;
  • Renforcer les connaissances et favoriser leur diffusion ;
  • Renforcer la coopération internationale ;
  • Créer le conditions d‘efficacité de l’action publique sur l’ensemble du territoire.

La feuille de route régionale pour la Bourgogne-Franche-Comté, qui s’appuie sur ces 6 priorités, met en exergue les spécificités du territoire régionale suivantes :

  • une consommation de tabac et d’alcool prévalente chez les jeunes ;
  • de fortes disparités selon le statut scolaire avec des consommations de tabac et d’alcool plus importantes chez les apprentis et les jeunes hors milieu scolaire ;
  • de fortes inégalités sociales face au tabagisme ;
  • une proportion élevée de femmes enceintes fumant encore lors du 3ᵉ trimestre de grossesse ;
  • une forte proportion de fumeurs intensifs parmi les fumeurs quotidiens ;
  • une surmortalité liée à la consommation de tabac et d’alcool en particulier dans 3 départements (Nièvre, Yonne, Haute-Saône) ;
  • une plus forte proportion d’interpellations pour ivresse sur la voie publique que dans le reste du territoire national ;
  • une accidentologie plus importante liée aux consommations d’alcool notamment ;
  • une consommation de cannabis plus élevée chez les Francs-comtois, les jeunes de 25-34 ans, les étudiants et les chômeurs ;
  • une consommation d’héroïne et d’hallucinogènes en lien avec la culture techno alternative ;
  • un public pris en charge en Csapa et en CAARUD plus jeune, moins précaire, moins souvent orienté par la justice et plus souvent pris en charge pour des problèmes d’alcool que de cannabis comparé au reste du territoire national.
Pour le territoire, 3 axes stratégiques sont identifiés :

1. Mener des actions de prévention dès le plus jeune âge ;
2. Accompagner les populations à risques ;
3. Renforcer les contrôles pour rendre les produits moins accessibles.

Dans ce cadre, qu’il relève d’actions de prévention, d’accompagnement auprès des publics ciblés ou d’actions de formation des acteurs, il est possible de déposer un projet départemental ou à envergure régionale (si le projet s’adresse à un public résidant a minima dans 2 départements de la région Bourgogne-Franche-Comté).
Par ailleurs, le projet doit être cofinancé a minima à hauteur de 20% du montant total du budget du projet.

DÉPÔT DES PROJETS (uniquement dématérialisé)



DATE LIMITE DE DÉPÔT


pour les deux appels à projets (région ou département) : 1er mars 2021

CONTACT : pref-direction-securites@cote-dor.gouv.fr
(merci de stipuler dans l’objet du mèl MILDECA 2021)
 
 

Documents associés :

A lire aussi :