80 km/h : la mesure entre en vigueur le 1er juillet

Contenu

80 km/h : la mesure est entrée en vigueur le 1er juillet

 

Le décret du 15 juin 2018 réduit la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h, conformément aux décisions du comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018, sur les routes bidirectionnelles à chaussée unique sans séparateur central.

Toutefois, la vitesse sur les sections de routes comportant au moins deux voies affectées à un même sens de circulation est relevée, sur ces seules voies, à 90 km/h.

La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %). Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55% de la mortalité routière). Une réduction de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central - limitée à 90 km/h - permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an.

Consulter le communiqué de presse

 




Détails de la mesure :

Depuis le 1er juillet, le 80 km/h devient la vitesse du régime général. Elle s’applique à tous : camions, voitures, conducteurs novices.

Exception : les sections avec créneaux de dépassement sur routes à 3 ou 4 voies, sans terre-plein central, sont maintenues à 90 km/h.


Mise en œuvre en Côte-d’Or :

Comme sur l’ensemble du territoire national, cette nouvelle mesure est effective depuis le dimanche 1er juillet à 00H01.

Les radars ont été reprogrammés pour tenir compte de cet abaissement de la vitesse maximale autorisée (VMA), dans la nuit du 30 juin au 1er juillet 2018.

Le 2 juillet, la directrice de cabinet du préfet, le procureur de la République et le général Kim commandant la Région de gendarmerie, se sont rendus à Binges pour une opération pédagogique destinée aux automobilistes interceptés entre 80 et 100 km/h.

Retrouvez les 7 questions auxquelles ils ont dû répondre. Auriez-vous su répondre ?

 
 

A lire aussi :